Expositions :
Textes :
Portrait Julien Creuzet Exposition Passée Le quatre-heures de l'ésban Portrait Ndayé Kouagou Review L'Écorce Review EuroFabrique Exposition Passée Sur l'envers Review Non Complete Story Review Le monde sans les mots Exposition Passée En poussière Review Rêvoirs Review OTTILIA Review Nouaison Review Destins communs Review Morning Sun Review L'Irrésolue Review Dans ce lieu de déséquilibre occulte Review Der Sonnenstich Exposition Passée Car la figure de ce monde passe Exposition Passée Penser avec les mains Exposition Passée Sur le Feu Exposition Passée Molinum Portrait Manon Galland Portrait Louise Belin Portrait Seunghyun Park Review La ligne trouble Portrait A blessing and a curse Review Crazy Toads Review Au Bonheur Review Estructura Ósea del Cero Review The sun is my only ally Review Idéal Standard Review La perte du bonheur Texte d'exposition Tipping Edges Review Anne Review L'Odyssé en jardins Review Infinie Liberté Review Plonger et Puiser Review Énergies Review Le déménagement, hypothèse du récit Review Vase/Face Texte d'exposition Pleure-moi une rivière Review Exhumer le futur Review Soupe Primordiale Review Dune Review Smile and Say Time Review Fata Morgana Review Boaz Review Pigments-médicaments Review Draw Loom Portrait Marinella Senatore Review Poem I Will Never Release Review À corps défendant Review The Sowers Review Anne-Charlotte Finel Portrait Farah Khelil Review Michele Ciacciofera Exposition Passée À rebours, la ville compte Review Journal d'un anti-corps Exposition Passée Fulfilment Services Ltd. Review Les lieux du visible Portrait Lucie Douriaud Review Asli Çavusoglu Portrait Bianca Bondi Interview Nicolas Bourriaud Interview Caroline Bourgeois Interview Marc Bembekoff Interview Marianne Mispalaëre Interview Lionel Sabatté Interview Julie Crenn Interview Claire Le Restif Review Faith Ringgold

A blessing and a curse

Textes - Portrait

Chloé Delarue

Plongé dans le noir d’où jaillit la lumière rose et bleue des néons d’un paradis perdu pour « TAFAA – PRISM », au centre d’art contemporain de la ville de Genève en 2015. Flottant dans une brume solaire de lampes sodiums pour « TAFAA – ACID RAVE », au musée des beaux-arts de la Chaux-de-Fonds en 2019. Électrisé par des tubes fluorescents aussi hypnotiques qu’agressifs pour « TAFAA – BLUE LIGHTS TENDERNESS », à Windhager von Kaenel en 2021. Depuis les premières installations de Chloé Delarue jusqu’à celles d’aujourd’hui, notre corps est exposé à l’expérience sensible de notre monde en transition. Outre les variations d’atmosphères que créent les différents éléments lumineux qui les composent, ses installations recomposent de véritables milieux : par leur présence sensorielle d’une part, comme avec l’odeur de fluide organique que dégage le latex, mais également par une consistance sonore d’autre part, celle d’une ventilation propre à certaines œuvres, comme dans TAFAA – FERTILITY DEVICE (COOL AIR). Au gré de ses différentes capsules spatio-sensorielles, l’artiste génère dans le réel des expériences de visite proches de celles de la réalité virtuelle en rejouant une immersion tout à la fois sonore, visuelle et olfactive. (...)

SUITE À LIRE EN LIGNE