Expositions :
Textes :
Portrait Ndayé Kouagou Review L'Écorce Review EuroFabrique Exposition en cours Sur l'envers Review Non Complete Story Review Le monde sans les mots Exposition en cours En poussière Review Rêvoirs Review OTTILIA Review Nouaison Review Destins communs Review Morning Sun Review L'Irrésolue Review Dans ce lieu de déséquilibre occulte Review Der Sonnenstich Exposition Passée Car la figure de ce monde passe Exposition Passée Penser avec les mains Exposition Passée Sur le Feu Exposition Passée Molinum Portrait Manon Galland Portrait Louise Belin Portrait Seunghyun Park Review La ligne trouble Portrait A blessing and a curse Review Crazy Toads Review Au Bonheur Review Estructura Ósea del Cero Review The sun is my only ally Review Idéal Standard Review La perte du bonheur Texte d'exposition Tipping Edges Review Anne Review L'Odyssé en jardins Review Infinie Liberté Review Plonger et Puiser Review Énergies Review Le déménagement, hypothèse du récit Review Vase/Face Texte d'exposition Pleure-moi une rivière Review Exhumer le futur Review Soupe Primordiale Review Dune Review Smile and Say Time Review Fata Morgana Review Boaz Review Pigments-médicaments Review Draw Loom Portrait Marinella Senatore Review Poem I Will Never Release Review À corps défendant Review The Sowers Review Anne-Charlotte Finel Portrait Farah Khelil Review Michele Ciacciofera Exposition Passée À rebours, la ville compte Review Journal d'un anti-corps Exposition Passée Fulfilment Services Ltd. Review Les lieux du visible Portrait Lucie Douriaud Review Asli Çavusoglu Portrait Bianca Bondi Interview Nicolas Bourriaud Interview Caroline Bourgeois Interview Marc Bembekoff Interview Marianne Mispalaëre Interview Lionel Sabatté Interview Julie Crenn Interview Claire Le Restif Review Faith Ringgold

Destins communs

Textes - Review

Omar Ba

Alors étudiant à l’École des Beaux-Arts de Genève, Omar Ba était poussé à peindre sur du blanc, les couleurs en ressortiraient mieux. Outrepassant cette convention et cette hégémonie chromatique lourde de sens, il décide alors de peindre sur des fonds noirs et c’est à partir de cette émancipation qu’il a pu établir un dialogue avec son support et y laisser jaillir sa sensibilité. Sa peinture prolifique a recours à une technique que l’on observe avec constance : un fond noir, puis par superposition successive un décor végétal, un sujet central et des détails connexes, comme des sortes de totems, des drapeaux ou encore des inventions comme le « bonnet-monde ». Ce principe simple de composition s’enrichit ensuite d’une grande variété de matières utilisées : peinture à l’huile, acrylique, aquarelles, craies grasses, pastels, crayons de couleurs, encre ou encore tipp-ex. À cela s’ajoute une virtuosité des motifs choisis et des textures évoquées, notamment pour ses arrière-plans, qui se décline en pétales, plumes, feuilles, tiges, créant un Mille-fleurs aussi onirique que ceux des tapisseries médiévales. Sans pour autant jamais s’épuiser, elle lui permet dans une homogénéité esthétique de traiter des sujets historiques, évènements d’actualités et considérations politiques, qui au fil des ans sont les témoins de l’état de marche mondial. (...)

SUITE À LIRE EN LIGNE

lien de l'exposition, Kunsthalle Mulhouse