Expositions :
Textes :
Portrait Julien Creuzet Exposition Passée Le quatre-heures de l'ésban Portrait Ndayé Kouagou Review L'Écorce Review EuroFabrique Exposition Passée Sur l'envers Review Non Complete Story Review Le monde sans les mots Exposition Passée En poussière Review Rêvoirs Review OTTILIA Review Nouaison Review Destins communs Review Morning Sun Review L'Irrésolue Review Dans ce lieu de déséquilibre occulte Review Der Sonnenstich Exposition Passée Car la figure de ce monde passe Exposition Passée Penser avec les mains Exposition Passée Sur le Feu Exposition Passée Molinum Portrait Manon Galland Portrait Louise Belin Portrait Seunghyun Park Review La ligne trouble Portrait A blessing and a curse Review Crazy Toads Review Au Bonheur Review Estructura Ósea del Cero Review The sun is my only ally Review Idéal Standard Review La perte du bonheur Texte d'exposition Tipping Edges Review Anne Review L'Odyssé en jardins Review Infinie Liberté Review Plonger et Puiser Review Énergies Review Le déménagement, hypothèse du récit Review Vase/Face Texte d'exposition Pleure-moi une rivière Review Exhumer le futur Review Soupe Primordiale Review Dune Review Smile and Say Time Review Fata Morgana Review Boaz Review Pigments-médicaments Review Draw Loom Portrait Marinella Senatore Review Poem I Will Never Release Review À corps défendant Review The Sowers Review Anne-Charlotte Finel Portrait Farah Khelil Review Michele Ciacciofera Exposition Passée À rebours, la ville compte Review Journal d'un anti-corps Exposition Passée Fulfilment Services Ltd. Review Les lieux du visible Portrait Lucie Douriaud Review Asli Çavusoglu Portrait Bianca Bondi Interview Nicolas Bourriaud Interview Caroline Bourgeois Interview Marc Bembekoff Interview Marianne Mispalaëre Interview Lionel Sabatté Interview Julie Crenn Interview Claire Le Restif Review Faith Ringgold

Boaz

Textes - Review

Romain Kronenberg

« Au commencement était le Verbe. » Dans l’univers de Boaz, la parole est la première. Celle d’une voix sur une cassette retrouvée par Romain Kronenberg dans un magnétophone chiné en Italie. Parole anonyme qui livre un mystérieux témoignage : « Boaz è mio fratello ». Boaz est un homme hors du commun, le centre de gravité de cette voix. Romain Kronenberg nous raconte son histoire dans le roman éponyme qu’il a écrit : Boaz est orphelin, adopté par Amos et élevé comme un frère avec les enfants naturels de ce dernier : Malachie et Déborah. Le récit nous emporte dans une architecture familiale rayonnante d’intensité, d’amour protéiforme. De ce roman naît l’exposition visible à la Kunsthalle de Mulhouse.

Boaz vous happe, il vous entraine dans sa légende, vous entoure de sa présence solaire. Tout au long de son récit de vie, la teneur de sa légende reste énigmatique, là où les signes de son attraction se multiplient. Chaque page rend le pourquoi lancinant. Pourquoi Boaz est-il Boaz ? Pourquoi Boaz est-il légendaire ? Pourquoi Boaz agit-il comme un aimant ? (...)

SUITE À LIRE EN LIGNE

Lien de l'exposition, Kunsthalle, Mulhouse